JU-JUTSU

Le JU-JITSU / JYU-JITSU / JIU-JUTSU / JU-JUTSU est sans doute aujourd'hui l’appellation la plus "fourre-tout" des arts martiaux japonais... Historiquement, il s'agit d'une méthode de combat pour professionnel de la guerre : des clans de SAMURAI, aujourd'hui elle désigne parfois la branche self-défense du JUDO. Parfois, on le désigne comme l’ancêtre du JUDO, une discipline de combat visant à contrôler l'agresseur sans le tuer utilisée par les polices japonaises. Parfois il s'agit d'une méthode de self-défense moderne (en KIMONO et pieds nus!!!). Pour couronner le tout en fonction de l'époque , on y met l’utilisation d'armes nombreuses et anciennes ou au contraire on privilégie le travail à mains nues. Certaines écoles pratiquent le sol et d'autres pas, certaines en font même leur spécialité comme le célèbre Gracie Ju-Jitsu et même Ju-jitsu brésilien.

Toutes ces disciplines peuvent prétendre autant les unes que les autres à l’appellation JU-JITSU

Le JU-JUTSU pratiqué dans notre académie est essentiellement un JU-JUTSU moderne issu de la rénovation des BU-JUTSU (SHIN BU-JUTSU) mais n'allant pas jusqu'à un pratique sportive JUDO et JUDO-JUJITSU. Il n'y a pas de compétition. Aussi le but de cette pratique est l'étude de techniques anciennes dont l'application à la self-défense d'aujourd'hui n'est pas immédiate. (Si c'est la self-défense qui vous intéresse, consultez plutôt cette page!) En effet, si certains outils peuvent s'en rapprocher (coups de pieds, coups de poings, blocages, désaisies, dégagements, clefs, projections...), les habitus culturels, les distances d'attaque et les situations ne sont absolument pas conformes aux situations de violence d'aujourd'hui. Aussi cette pratique vise essentiellement à acquérir une maîtrise de son propre corps et une compréhension de l'utilisation de la force et de la biomécanique de l'adversaire notamment au travers des déséquilibres, projections et techniques de contrôles et de soumission.

Les éléments techniques travaillés dans un premier temps sont

    • Chutes (UKEMI)
    • Déplacements au sol (NE WAZA SABAKI)
    • Relevage (TORITEMI WAZA)
    • Positions de contrôle au sol (OASE KOMI WAZA)
    • Projections (NAGE WAZA) : projections de hanche (KOSHI WAZA), projections d'épaules, (KATA WAZA), projections de jambes (ASHI NAGE WAZA), projections de bras (UDE NAGE WAZA)

Puis à partir de 2 ou 3 ans de pratiques sont abordées :

    • Techniques d'amenée au sol (DAOSHI WAZA), de projections par déplacements (TAISABKI WAZA), projections par sacrifice (SUTEMI WAZA), projections acrobatiques (BETTO WAZA)
    • Clefs articulaires (KANSETSU WAZA) : poignets, coudes, épaules, genoux, chevilles, cervicales, hanches, doigts...
    • Étranglements (SHIME WAZA)
    • Les armes commencent à être étudiées.

Enfin après quelques années de pratiques sont étudiées :

    • Contre (GAESHI WAZA) et évasion (GATOO WAZA)
    • Contrôles et transports (RENKO HO NO TE WAZA)
    • Points de pression (KYUSHO WAZA)
    • Désarmements (BUKI DORI), techniques de récupération de l'arme de l'adversaire quand on est à mains nues

Des armes sont utilisées comme vecteurs de réflexion et comme préparation à des situations de combat variés.

    • Dans un premier temps : BO (bâton long), JO (bâton moyen) TAMBO (bâton court), TANTO (couteau), BOKEN (sabre en bois)
    • Puis : HIMO (lacet, cordelette), YARI (lance),

Enfin, pour des élèves ayant déjà pratiqué, les tendances ou styles pratiqués dans notre académie peuvent avoir une importance... Il y a autant de styles que de professeurs car chaque professeur a son propre parcours et intègre souvent des éléments de plusieurs styles. Ceci étant, le KARATE enseigné dans notre école intègre :

  • JU-JUTSU YOSHIN SHINDO au travers de M° HIRONORI OTSUKA
  • NIHON DEN JUJITSU au travers de M° MOCHIZUKI Minoru


Goshin Waza : Défense sur situation variée (ici encerclement arrière)

Ne Waza : Controles et immobilisations au sol

Kote Kansetsu Nage Waza : Projections par clef de poignet

Hoyo-Te Waza : immobilisation avec OBI (la ceinture)

Les cours que nous dispensons intègrent :

  • un travail de formation du corps sous forme de DRILLS (HOJO UNDO) permettant de préparer le corps à la fois physiquement et techniquement à la pratique des techniques. Dans certains clubs, des mouvements de fitness sont utilisés en échauffement pour préparer physiquement le corps, nous y avons parfois recourt, mais lorsque cela est possible, nous les remplaçons volontiers par des drills préparatoires qui sont tout aussi "physiques" que des mouvements sportifs standards (pompes, squats, gainage, burpees, etc...) mais qui sont déjà des mouvements de combat.
  • un travail de mouvements de base (KIHON) : il s'agit des mouvements techniques de bases du JU JUTSU : UKEMI (chutes), NAGE WAZA (projections), KANSETSU WAZA (clefs), OSAE KOMI WAZA (contrôles), etc...
  • un travail de mise en application (KUMITE) : Une fois que le pratiquant a appris l'alphabet (KIHON) et a étudié les textes d’autrui (KATA), il doit "écrire" son propre KARATE. C'est l'objectif des KUMITE, des exercices d'assauts plus ou moins codifiés à 2 partenaires ou plus... De nombreuses formes existent, nous ne donnerons que les principales qui sont pratiquées au club :
    • GOSHIN JUTSU : la construction de défenses sur des attaques issues de situation de violence ordinaire (tentative d'encerclement, tentative de frappe au visage, etc...) pour lesquelles chaque pratiquant construit son système de défense à partir de l'arsenal qu'il a développé grâce à l'études des KIHON
    • RANDORI KUMITE : assauts libres sur des situations variés avec un engagement de souple (débutant) à fort (ceinture noire) contre 1 ou plusieurs adversaires armés ou non.
  • L'étude de KATA, formes anciennes issu de différentes écoles de JU-JUTSU mais présents dans la plupart des écoles traditionnelles (souvent dans des formes différentes). Nous étudions notamment :
    • Des KATA issus du JU-JUTSU de M° Minoru MOCHIZUKI (NIHON DEN JU JUTSU et YOSEIKAN)
      • KIHON GOSHIN JUTSU NO KATA : KATA présentant des techniques de défenses contre de situations de combat les plus courantes)
      • JU NI NO KATA : KATA présentant des techniques de défenses contre des situations à genoux (SUWARI WAZA)
      • HYORI NO KATA : KATA présentant des techniques avec leur contre, et le contre de leurs contres dans un enchaînement fluide
      • JUTSURI & TAISABAKI NO KATA : KATA présentant des techniques de projections par déplacements et synchronisations
      • GYOKUSHIN NO SUTEMI NO KATA : KATA présentant des techniques de projections en sacrifice
    • Des KATA issus du JU-JUTSU de M° Hironori OTSUKA (YOSHIN SHINDO RYU)
      • IDORI : défenses à genoux contre un adversaire à genoux (SUWARI WAZA) et debout (ANTACHI WAZA)
      • TACHI DORI : défenses à mains nues contre sabre
      • TANTO DORI / TANKEN DORI : défenses à mains nues contre dague japonaise

Frédéric GARCIA 2017 - Tous droits réservés